L'association OBATALA

Cultures afro & nouveaux médias

Présentation de l’association

Créée en 1996 l’association OBATALA, loi 1901, a pour but de promouvoir et diffuser les expressions artistiques d’origines africaines et cubaines.
L’association marche depuis ses débuts sur une basse de bénévolat, et accueille depuis septembre un service civique en équivalent temps plein (30h/semaine).

Obatala se dote de la licence d’entrepreneur du spectacle en 2010 et organise sa structure autour de la production de groupes locaux issus de la diversité culturelle actuelle (musique, chant, danse et arts plastique). L’association met à disposition de ces artistes sa structure administrative pour la production de spectacle ou d’événement en lien avec les cultures d’origines « afro ». Cependant elle est ouverte à d’autres formes artistiques.

Cette ouverture sur de multiples domaines culturels ont permis à l’association d’élaborer de nombreux événements pluridisciplinaires, et c’est tout naturellement qu’elle fait place aux arts numériques avec sa dernière création jeune public « Chiguidi » et le projet de musique actuelle « Asson ».

Depuis 2015, l’association se tourne vers les arts numériques. Elle mêle ces projets pluridisciplinaires à la culture numérique urbaine. De nouveaux partenariats avec des artistes plasticiens* et vidéastes viennent étendre le maillage local qu’opère l’association Obatala depuis 20 ans déjà.

L’association Obatala fait appel à des partenaires institutionnels aujourd’hui, puisque nos actions de production prennent une grande ampleur avec les deux nouvelles créations de 2018 : les spectacles Asson du groupe WANGA (Vaudou Hip Hop & arts numériques) et Chuiguidi (conte musical & arts numériques pour enfants).

Ces deux créations soutenues par les SMAC les Abattoirs (Bourgoin Jailleu) et Bizarre ! (M2C) pour le groupe WANGA et les Jeunesses musicales de France pour la Cie Habla Tamborès.

L’ampleur de ces projets nécessitent des frais de matériels de de directions d’artistes important pour permettre à ces projets d’être diffuser dans des grandes scènes conventionnées. La majorité des artistes issus de ces deux groupes sont lyonnais. Ils ont été pour la plupart formés au conservatoire Régional de Lyon et agissent sur le territoire Lyonnais et alentour.

Enfin, l’association Obatala s’ancre dans le paysage lyonnais par des actions et des partenariats locaux. Ce maillage local fait partie intégrante de la culture de l’association.

Les actions locales de l’association

L’association Obtatla s’inscrit dans le paysage lyonnais depuis 20 ans au travers :

  • –  De l’accompagnement administratif, salarial et de formation aux 40 artistes locaux quicomposent le catalogue de l’association Obatatla
  • –  D’actions pédagogiques
  • –  De productions pluridisciplinaires d’artistes Lyonnais mêlant musique, danse et arts numériques
  • –  De concerts et de spectacles
  • –  De partenariats locaux (UAICL, CCR, Association désoblique) : le but de l’association étant derenforcer les relations avec les partenaires locaux et de faire exister les cultures afro, qu’elles soient traditionnelles, contemporaines ou urbaines dans le paysage culturel lyonnais.Plus précisément, Obatala continue par ailleurs sa mission de diffusion de la culture afro-cubaine en réalisant des événements et expositions : (Callejon de Lugdunum exposition « de ouidah à cuba » et des spectacles, des visites guidées, des conférences, en partenariat avec la mairie du 9ème , le conservatoire de Lyon, et le musée africain de Lyon et la MJC Vieux Lyon.Elle propose également des stages avec des artistes cubains renommés, des interventions en milieu scolaire, en EHPAD et dans les structures d’action sociales lyonnaises :- Lycée professionnel André Cuzin création du cumin Harmony Band/ partenariat Education Nationale, porté par les professeurs d’anglais et de francais ( partenariat à partir de 2009 et renouvelé chaque année scolaire)
    – Collège Sabine Zlatin : intervention avec des classes SEGPA. Partenariat reconduit depuis quatre années scolaires.- EHPAD de la croix rousse brigade d’intervention Lyrique avec Landy andriamboavonjy en co- production avec la société Momentum
    – Lycée International de Lyon : Action pédagogique pour le Jazz day depuis 5 ans
    – Association Lahso au centre Riboud à Lyon : ateliers de percussions et vidéo augmentées en direction de publics en difficultés sociales.

    L’association met aussi en œuvre des formations autour des répertoires d’origine « afro – cubain » alliant chants, danses, percussions et arts plastiques.

    Enfin, l’association favorise la création artistique des artistes de son catalogue au travers de composition musicales commandé par des institutions locales :

  • –  Plusieurs défilés de carnaval avec Pierric NATALI et Sébastien NGUYEN (ex : Chazelles sur Lyon – Pierre Bénite), défilé pour la fête de la musique à Limonest en 2014 avec les accueils de jour pour les enfants en périscolaire, anniversaire des 10 ans du centre social des Ecully, les sources, avec des temps de formations au préalable.
  • –  Biennale de la danse 2012 Habla tambores : création de la musique et formation des musiciens amateurs pour la MJC « ô Totem » de Rillieux la pape.

* Romain Lardanchet (Blast Art), Jérôme Barriat (PH studio), Sébastien Vincent (Développeur 3D)

 

LATEST ALBUMS