La Croix Rousse, Lyon
06 80 93 07 46
obatalaprod.com@gmail.com

Asson

Le spectacle musical d’Afro Hop Electro ASSON met en scène 2 musiciens et une scénographie en mapping donnant vie à un personnage principal (Papa Wanga avec projection vidéo et animation 3D) et les avatars des musiciens (2 poupées de chiffons animées en 3 D sur deux écrans distincts).

Un spectacle pluridisciplinaire

Le spectacle ASSON est d’abord pluridisciplinaire puisqu’il fait appel aux arts visuels (mapping, projection vidéos, animation 3D), à la musique (traditionnelle/organique et actuelle/numérique), à la mise en scène et l’architecture de scène. Le Dance Floor avec WANGA devient le lieu d’expression d’un cheminement spirituel qui clame la tolérance et la tendresse, et qui dénonce le caractère systémique de l’individualisme sauvage!
Les textes engagés féministes, contre le «fric fashion» ou l’hégémonie économique et surtout culturelle, font du spectacle ASSON une aventure revendiquée par tous. Cet engagement tire son inspiration des grands hommes d’ Afrique : Fela Kuti et Nelson Mandela.

Un spectacle pluridisciplinaire

“Partager le rituel du groove”

C’est la vocation de WANGA. Dans cette perspective, Matthieu a construit ce spectacle comme une traduction à danser ses croyances et ses valeurs. C’est une musique de transe qui emporte les corps grâce à un parti pris musical qui traite électriquement des sonorités organiques. C’est aussi une musique que l’on regarde avec un mapping original dont le contenu visuel (films et animation 3D) réagit en direct au jeu des musiciens grâce notamment à des capteurs et des contrôleurs. C’est enfin un hommage à l’oeuvre de Maya Deren, réalisatrice du documentaire ethnographique Divine Horsemen The Living God of Haiti qui a nourri mon travail de recherche et qui à nourri ma démarche artistique et mon processus créatif.

Papa Wanga


Papa Wanga est le maître de cérémonie du spectacle. Sur scène, il est représenté par un écran géant de 5m x 3m et taillé à la forme du masque. Le mapping est construit avec une réalisation en animations 3D du masque et des projections de films retravaillés (notamment le documentaire ethnographique de Maya Deren). Il s’anime, se colore et dévoile un mapping en résonance avec la musique. Papa Wanga est aussi un chanteur à part entière : il chante les Voix lead afro- caribéennes du spectacle. Il est donc un personnage à part entière, véritable partenaire des deux artistes musiciens. Papa Wanga représente une entité spirituelle cachée derrière un masque. Asexué, il est un être fantasque qui incarne la malice et la frivolité de l’enfance. Il possède deux poupées, Baron et M. Ganga qu’il manipule sur l’échiquier de la vie. Elles lui servent à atteindre les mortels, à se lier à leurs émotions, et elles le nourrissent du Ashe (l’énergie universelle).

Papa Wanga

Sur scène, les musiciens sont représentés par des poupées en 3D. Chaque poupée est projetée sur un écran invisible de 1,40m de hauteur. Elles s’animent lorsque Papa Wanga les appelle, et dansent sur scène. Les musiciens vont et viennent, entre mythe et réalité.
Baron est l’alter ego de Telep (MC et chanteur). Il est en quelque sorte le Maitre de Cérémonie de cette tribu. M. Ganga est l’avatar de Matthieu Clara (MAO, Percussions, Choeurs). Il est celui qui assemble, celui qui construit, celui qui sculpte. Il produit la matière musicale, sur laquelle tous deviendrons bientôt des funambules.
Celui qui est versus celui qui fait : deux face d’une même humanité. De l’inné à l’acquis… Tout ce qui constitue en fait, le terreaux de nos cultures, l’essence même de ce qui fait de nous des Hommes.