06 80 93 07 46
obatalaprod.com@gmail.com

Formations de formateurs

Présentation

CFMI / CNFPT / CEFEDEM formation initiale et formation continue

Cette formation permettra une initiation à la pratique de musiques traditionnelles afro- cubaines, mandingues ou brésiliennes. Ces pratiques, liées à une fonction sociale de la musique, ne peuvent se concevoir qu’à travers une transmission orale et un apprentissage globalisé, mêlant, dans le cadre de pratiques collectives simultanées, les chants, les danses et les percussions. Questionner les mécanismes régissant cette façon de transmettre sera un des objectifs de cette formation. Mettre en regard ce type de pratique avec les objectifs d’une éducation rythmique d’un enfant à l’école et à l’école de musique sera aussi une préoccupation du stage.

Objectifs

Connaître les musiques, chants, danses traditionnelles afro-cubaines, mandingues ou brésiliennes, comprendre leurs histoires, et les filiations avec les différents styles de musiques qui en sont issus. Découvrir et s’initier aux musiques traditionnelles afro-cubaines, mandingues ou brésiliennes en entrant dans une pratique globalisée (chants, danses, et percussions) et collective de ces musiques. Mettre en évidence et analyser les mécanismes expérimentés de transmission et d’apprentissage, les envisager dans différentes situations d’enseignement.

Contenus

Réflexion globale sur l’oralité et les pratiques artistiques liées à l’oralité. Analyse des mécanismes et particularités des pratiques musicales de transmission orale. Rôle de la mémoire (analytique et globale). Rapport au temps (tempo, répétition, durée, cycles…). Rapport au texte (langue, timbre…). Globalité de la tradition : chant et danse et percussions, contexte rituel ou profane. Développement de plusieurs savoir-faire en simultané : comment l’un aide à réaliser et comprendre l’autre, comment la percussion est indissociable de la danse et du chant, et réciproquement. Pratiques simultanées de chaque partie pour la construction de l’ensemble des éléments en parallèle. Echanges et débats autour des activités pratiquées.

Répertoires

Traditionnel afro-cubain (styles yoruba, congo, arara, chants, danses et percussions), traditionnel mandingue (chants, danses et percussions), traditionnel brésilien (chants et percussions).

Publics

Groupes de 6 à 20 musiciens enseignants, musiciens intervenants, sans connaissances préalables (chants, danses, percussions) requises.

Dispositif de formation

Durée : 3 à 6 jours (9h à 12h et 14h à 17h)

Matins : échauffement collectif, ateliers séparés de chant et percussions. 

Après-midis : échauffement, danse,  le cours est accompagné par des percussionnistes extérieurs (étudiants et professionnels). 

Une journée sera consacrée au travail en groupes autour de la réappropriation instrumentale et la création collective à partir du matériau musical mémorisé. La dernière journée est consacrée à la mise commun des chants avec les danses et les “tournes” de percussions correspondantes. Les stagiaires sont tour à tour chanteurs, danseurs et percussionnistes. Chaque demi-journée est ponctuée de moments d’échanges et discussions sur les thèmes de réflexion décrits plus haut, et de moments d’écoute d’enregistrements. Les stagiaires sont invités à enregistrer sur support audio les différents éléments travaillés (chants, tournes de percussions). Seuls les textes des chants et une bibliographie- discographies seront distribués comme supports du stage.